• Renai Cense

Les canards coureurs indiens mangent-ils les légumes du jardin ?


Les canards coureurs indiens sont en vogue. Leur démarche sympathique ne laisse pas indifférent, mais c’est surtout leur voracité à l’égard des limaces et escargots qui intéresse de près les jardiniers. Les adoptions de ces volatiles se multiplient, et on en parle de plus en plus sur les forums. Certains en sont très satisfaits, d’autres se plaignent des dégâts que les canards font sur les plantes du jardin. Qu’en penser ?



A la question « Est-ce que les canards coureurs indiens peuvent manger les légumes du jardin ? », il faut répondre : « Oui, ça peut arriver ». Mais la manière de choisir et de gérer ses canards joue énormément sur les risques de dérapages. Voici donc quelques conseils pratiques issus de mon livre « Des canards coureurs indiens au jardin : stop aux limaces ».


Veiller à la pureté de la race


Comme les races de chiens par exemple, quasiment toutes les races de canards sont interfécondes. On trouve donc souvent des hybrides de canards coureurs indiens croisés avec d’autres races chez les vendeurs les moins scrupuleux. Certaines races de canards étant franchement herbivores, il y a donc des risques que les canards hybrides se nourrissent volontiers de légumes plutôt que de limaces ! Notons que certaines races de canards sont aussi « limacivores » que les canards coureurs indiens : ils n’ont pas le monopole sur le buffet de baveuses… Mais les compétences du coureur indien sont réputées.


« J’avais des canards coureurs indiens, une plaie au jardin ! Mais un jour, ils se sont envolés… Au revoir les coureurs indiens ! ». Ce témoignage recueilli sur un forum montre que les canards en question étaient loin d’être de race pure : les coureurs indiens ne sont pas capables de voler…


Stop aux déchets de légumes !


Le comportement des animaux comporte une part innée mais aussi une part « apprise ». Il est donc évident que si l’objectif de la troupe de canards est de gérer les limaces au potager, il vaut mieux éviter de leur donner des déchets de légumes et autres épluchures qui les habitueraient à rechercher ce type d’aliment « en frais » dans une salade composée du jardin ! Laissez donc ces déchets pour les poules ou pour le compost.



Une alimentation équilibrée


Les canards coureurs indiens sont omnivores : ils mangent des gastéropodes, des vers et larves diverses, des graines et des pointes d’herbes. Comme pour les poules, il faut alimenter les canards quotidiennement pour garantir un bon équilibre dans leur régime alimentaire et éviter les carences qui pourraient les pousser à aller chercher ce qui manque dans des aliments inhabituels… Il faut aussi que l’enclos des canards soit pourvu d’herbe qu’ils peuvent grignoter à leur aise.


Je donne dans mon livre des informations sur les petits « plus » que l’on peut donner aux canards : grit, coquilles et bouillies « boostantes » pour les périodes de ponte et de mue notamment.



Point trop n'en faut !


Il arrive que, par rage contre les dégâts de limaces, des personnes adoptent beaucoup de canards "pour les manger vite" et stopper leurs dégâts. Un trop gros chargement en canards est préjudiciable au jardin : piétinement des plantes, "dérapages" alimentaires, trop de fientes avec un effet brûlant sur la végétation... Soyons patients et laissons faire un trio de canards pour les surfaces inférieures à 1.000 m². Un équilibre durable pourra se créer.



Canicule – sécheresse : attention !


C’est notamment lors des épisodes de canicule et de sécheresse, comme ceux que nous vivons ces derniers étés, qui peuvent causer des dérapages chez les coureurs indiens. Leur aliment préféré, les limaces et escargots, manque cruellement à l’appel : ils se sont réfugiés dans des abris (dans le sol, sous des pierres ou des bûches…) et attendent de jours meilleurs pour venir faire un tour au jardin. C’est un peu, comme en hiver, un repos forcé pour les limaçons en tous genres, ce qui n’arrange pas du tout nos canards. Lors de ces épisodes, il vaut mieux tenir les canards à l’écart des légumes et plantes sensibles.



Quelles sont les plantes les plus à risque ?


Il faut faire attention aux semis (ce sont des graines !), aux toutes jeunes plantules (ça ressemble à des pousses d’herbe…) et aux légumes à feuilles très tendres comme les salades et les haricots. Une solution peut être de cultiver ces derniers dans des bacs surélevés ou simplement entourés d’un petit grillage de protection. Une multitude de solutions existent !



En conclusion…


Aucune méthode anti-limaces n’est radicale et sans risques. Les canards coureurs indiens sont les alliés les plus efficaces pour réguler les populations de ces ravageurs, mais comme tous les animaux, ils demandent un peu d’investissement en temps, en observation et de la souplesse dans la gestion du jardin. Des aménagements peuvent être prévus pour les accueillir et faciliter la gestion en fonction des périodes à risques.



En savoir plus…


Profitez des astuces reprises dans mon livre « Des canards coureurs indiens au jardin : stop aux limaces » (éditions Terre Vivante) - INFOS










671 vues

Renai Cense

Sylvie La Spina 

Censes 9,

6661 Les Tailles

(Houffalize, Belgique)

renaicense@gmail.com 

Nous suivre sur Facebook

Découvrez aussi
Renai Cense Photographie
Nature - agriculture - patrimoine