• Renai Cense

Choisir des plantes peu sensibles aux limaces


Vous subissez régulièrement des attaques de limaces au jardin ? Et si vous tentiez quelques nouvelles espèces végétales moins sensibles ?


D'une salade à l'autre

La laitue pommée est hyper sensible aux attaques de gastéropodes. Tentez quelques plants de laitue romaine, de mâche, de roquette et de pourpier ! Tandis que la roquette possède une odeur et une saveur peu appréciés des limaces, el pourpier les déroute avec ses feuilles très charnues qui ne manquent pas de croquant. Un délice dans une salade estivale ! Et si en plus, vous habitez en région sèche, le pourpier est super résistant au manque d'eau.


Pourpier d'été



Epinards ?

Les épinards font souvent la joie des baveuses. Essayez de cultiver quelques plants d'arroche, vous nous en direz des nouvelles. De couleur blanche ou rouge, l'arroche se déguste jeune, quand ses feuilles sont bien tendres. L'arroche rouge est d'ailleurs colorée de rose, couleur qui part dans l'eau de cuisson mais peut teinter du riz, par exemple ! On les déguste frais en salade ou cuits comme des épinards. L'arroche se ressème très facilement, elle pourra constituer un bel engrais vert comestible en attendant les plantations de début de saison !


Jeune pousse d'arroche rouge



Carottes...

Les carottes sont dévorées, soit à l'état de plantule, soit même au niveau du collet. Même s'il n'a pas exactement le même goût, le panais est une alternative intéressante. Il est bien moins sensibles aux gastéropodes ! Et se mange d'une manière très similaire : goûtez-le en soupes, cuit vapeur, dans une sauce tomate, une potée, etc. !


Jeunes plants de panais



Une multitude d'autres plantes potagères ou fleuries sont assez résistantes aux limaces. En voici une liste non exhaustive :


Plantes potagères et plantes aromatiques : absinthe, ail, arroche, asperge, ciboulette, citronnelle, cresson aliénois, laitue romaine, lavande, mâche, mélisse, menthe, origan, panais, poireau, pourpier, thym, rhubarbe, romarin,

roquette.


Plantes ornementales : achillée, aconit, agapanthe, agastache, alchémille, allium, alysse, amsonie, ancolie, antennaire, antirrhinum, arabette, armeria, armoise, arum, aspérule, aster, astilbe, astrance, aubriète, aurinia, bambou, barbe de bouc, bégonia des platesbandes, benoite, bergenie, bident, bouillon blanc, bourrache, brunnera, bugle, camomille, capucine, cardère, carex, centaurée bleuet, ceraiste, chardon bleu, cléome, coeur saignant, coquelicot, corbeille d’or, corydale, cosmos, crocosmia, cruciata, cyclamen, digitale, échelle de Jacob, echinops, epervière, épiaire, épimède, érynge, étoile de Perse, euphorbia, fenouil, filipendula, fougères, fraisier des Indes, fritillaire, fuchsia, fumeterre, gazanie, gazon d’Espagne, géranium

vivace, graminées ornementales, grande astrance, gypsophile, hellébore, hémérocalle, hesperis, heuchère, hosta (variétés à feuilles épaisses et à feuilles bleues), hydrangée, hysope, ibéris, impatiens, iris, joubarbe, knautia, lagerstroemia, lantana, lierre, linaire, lobélie, lychnis, lysimaque, marguerite, mauve, millepertuis, molène, muflier, muscari, myosotis, narcisse, némésie, népéta, nielle des blés, nigelle, oenothera, onagre, ornithogalum, pavot, pavot de californie, pélargonium, penstemon, perce-neige, persicaire, pervenche, phlox, physostegia, pigamon, pivoine, platycodon, pois de senteur, polemonium, polygonum, potentille, pulmonaire, rhododendron, rodgersia, rosier, salal, salicaire, santoline, saponaire, saxifrage, scabieuse, sédum, solidage, souci, tabac d’ornement, thlaspi, tulipe, valériane, vergerette, véronique, verveine, vipérine, waldsteina, xeranthème, yucca.


Vous avez l'embarras du choix, et l'occasion de belles découvertes !


Cependant, n'imaginons pas que le choix de ces plantes est totalement "sans danger" : une armée de limaces affamées se satisfera de plantes qu'elles aiment le moins si les conditions d'épidémie sont présentes ! Cumulez donc avec d'autres astuces pour réduire les risques d'attaques au jardin.



Ces conseils vous ont plu ? Retrouvez-les, avec une panoplie d'autres astuces, dans mon livre "Gestion écologique des limaces et escargots au jardin - 35 techniques et astuces qui fonctionnent" aux éditions Ulmer (prix de vente : 9,90 euros). Si vous résidez en Belgique, vous pouvez le commander directement via cette page. Bonne lecture !





379 vues0 commentaire