• Renai Cense

Augmenter les chances de réussite d'une couvaison naturelle de coureurs indiens


Ca y est ! Avec le printemps qui revient, votre cane a repris la ponte et... s'est placée sur ses oeufs pour couver. Vous vous réjouissez déjà d'accueillir les petits canetons qui vont naitre et vous demandez comment vous pouvez agir pour que tout se passe au mieux. Quelques conseils pour que cette aventure soit une réussite !



Protéger la cane des prédateurs


Si votre cane a décidé de faire son nid dehors, il y a de grands risques qu'elle soit victime d'un prédateur pendant la nuit. En effet, les renards et fouines sont présents partout, tant en ville qu'à la campagne, et les clôtures ne suffisent pas à les éloigner ! Pour avoir ses jeunes, la cane devra couver 28 jours : c'est long. Déplacez ses oeufs dans un nid confectionné à son attention dans l'abri de nuit.


Même si elle semble invisible sur les oeufs, la cane craint les attaques de renards et de fouines. Ils ont du flair...



Chouchoutez votre cane


La cane doit avoir à disposition de l'eau et de la nourriture, mais aussi... la paix ! Si elle couve dans l'abri de nuit avec le reste de la troupe, il doit être suffisamment grand. Le nid sera idéalement rempli de paille ou de foin et disposé contre un mur ou dans un coin de l'abri pour plus de tranquillité. S'il contient beaucoup d'oeufs, la cane sera motivée à couver. Et de bonnes conditions lui permettront de couver jusqu'au bout.



Surveiller la naissance des canetons


Il arrive que la cane s'en aille avec les premiers canetons nés et délaisse le reste de la couvée, proche de l'éclosion. Il est difficile d'obliger la cane à rester sur les oeufs.. mais quel gâchis de voir leur chance de naitre réduite à néant ! Si vous le pouvez, récupérez les oeufs pour les mettre soit en couveuse, soit sous une autre volaille en train de couver, par exemple, une poule.

Une poule peut prendre le relais pour la couvaison des oeufs abandonnés.



Protéger les petits


La cane devra protéger ses petits des prédateurs. Cependant, il arrive souvent des accidents : attaque de pies ou de corneilles, et même, agressivité du mâle, qui est fréquente, envers les canetons ! Si vous le pouvez, pendant les 3-4 premières semaines, isolez en journée la cane et ses petits des mâles, dans un enclos idéalement protégé des corvidés par un filet.


Un enclos doté d'un fin grillage et d'un filet pour sécuriser les canetons pendant les premières semaines de leur vie.



Eviter la noyade


Malgré le fait que la cane aide l'imperméabilisation du duvet des petits, il arrive que des canetons se noient dans une mare ou une bassine d'eau. Soyez vigilants. Pour plus de sécurité, interdisez l'accès de la cane et des canetons aux points d'eau profonds, le temps qu'ils grandissent un peu.

Les abreuvoirs classiques à poules ne conviennent pas bien pour les canards adultes, mais ils sont parfaits pour les canetons.



Vous voici armés pour accompagner vos canes dans cette formidable aventure !



Cet article vous a plu ? Alors, vous aimerez peut-être mon livre édité chez Terre Vivante, sur les canards coureurs indiens ! Il décrit tout sur leur élevage et leur travail au jardin.


Voici les informations sur l'ouvrage.


En vous souhaitant beaucoup de plaisir avec votre petite troupe ! Sylvie





264 vues

Renai Cense

Sylvie La Spina 

Censes 9,

6661 Les Tailles

(Houffalize, Belgique)

renaicense@gmail.com 

Nous suivre sur Facebook

Découvrez aussi
Renai Cense Photographie
Nature - agriculture - patrimoine